Cheper

53 bis rue des Francs Bourgeois, 75004 Paris

Autrefois, quand on était fauché, on allait au Crédit Municipal pour mettre en gage ses biens. On appelait cet endroit « Chez ma tante ». A Paris, le lieu a disparu mais heureusement, sous sa magnifique coupole en dôme se trament de nouveaux délires, ceux de la bande du Perchoir.

Des cocktails, un bar à manger, des salles cachées, des chefs bien allumés…
Bref, chez ma tante est devenu Chéper.
Chez Père, chéper… Vous l’avez ?
Merci.

La carte

  • Cheper
  • Cheper
  • Cheper

Le Bar à Manger

Chéper est fermé pour les vacances !

Réouverture le 24 août.

Le calendrier des réservations ouvre 2 semaines à l'avance.
Nous recevons beaucoup de demandes, soyez patients nous vous répondons au plus vite !

Réserver
Carte
Avis

La Room

Dans ce lieu aux deux visages, se cache une salle secrète, une arrière scène, une piaule, un salon privé où se mêlent réfrigérateur en inox, piano chantant, petites cuillères et pas dansants.

Vous pouvez y dîner en catimini, cachés des convives noceurs du Chéper. Ce sera votre salle à manger le temps d’une soirée, avec votre musique, votre serveur dédié et votre ambiance.

Réservation uniquement sur cheper@leperchoir.fr

Le Perchoir pour
Vous !


Privatiser Chéper en journée ou en soirée c’est possible toute l’année !

Soirée d’entreprise, mariage, séminaire, contactez-nous...

Privatiser
  • Privatiser Cheper
  • Privatiser Cheper
  • Privatiser Cheper
• fermeture estivale •

chéper prend des vacances.
réouverture • mardi 23 août.
.
.
.
.
.
📸 @the_party_diary 
#cheper #leperchoir #paris4 #goodbyemycheper
MIX DE MATERIAUX
Velours, étain, terre cuite, végétaux... comme un cocktail, Chéper est un savant mélange d’ingrédients 🔮

📸 @pelut.charlene
RUNNING WILD

Quelle que soit la saison, l’atmosphère reste toujours 🔥 sous le dôme de Chéper 🌡 

📸 @the_party_diary
cheper

53 bis rue des Francs Bourgeois, 75004 Paris
METRO 1 Hôtel de Ville

Pour nous joindre 01 76 39 08 80
ou cheper@leperchoir.fr

Télécharger le dossier de presse

Crédits photos : Jerôme Galland